Voila ce que je me farcis depuis des heures et des jours : Bouguereau__Bacchante
Une bacchante XIXe, celle-là encore bien chaste si ce n'était le petit mordillement de doigt style "Merdouille, il est où Bacchus ? J'ai paumé le groupe...". Complètement hypocrite de la part de Monsieur Bouguereau, qui ne sait pas si il nous montre une prostituée aguicheuse vaguement enveloppée dans le drap de lit, qui invite le spectateur à aller voir en dessous, ou une belle bacchante indécise, son petit thyrse à la mimine, (histoire de bien montrer que c'est une bacchante) dans un cadre bucolique... De qui se moque-t-on ?
Et essayer de raconter de la façon la plus sérieuse du monde dans un exposé en quoi la mythologie est utilisée comme prétexte pour légitimer l'érotisme (que dis-je, les pages centrales de Playboy IInd Empire) sans se faire taper sur les doigts par la censure.

Dans un autre registre (enfin, c'est à vérifier), je suis toujours horrifiée par les mots clés qui mènent les gens (mais sont-ce des personnes ? Je veux dire, réelles ?) sur mon modeste blog.
Les derniers en date :

-"Comment et combien de temp on met pour se muscler quand le corp et mou" (je n'invente pas les fautes d'orthographes)
-Colin Farrell mou (attention, épidémie)
- Jared Leto douche (ne plus jamais faire un article sur ces deux-là. Zut, je viens de les re-citer)
- Moniteur auto-école caractériel (celui là je l'adore !!)
- Les races de phoque
- Brebis givrée (Froz, c'est pour toi)

Et hier, Yann Barthès face à R'né (celui de Céline, faut suivre), c'était formidable.